La plupart des gens mangent de la viande PARCE QUE la plupart des gens mangent de la viande.

Tobias Leenaert

Envoyez-nous un courriel

1 + 4 = ?

En quoi consiste le projet vegan ?

Simple. Pratiquer le véganisme, en végétalisant progressivement notre mode de vie, est la façon la plus sûre d’éviter la sixième extinction de masse qui nous guette présentement. 

En fait, ce mode de vie évolutif représente l’unique solution afin d’échapper à l’actuel chaos planétaire. Et, en toute objectivité, le véganisme peut solutionner définitivement les 5 maux majeurs auxquels nous sommes tous confrontés aujourd’hui. À savoir…

_____

1 – La fin de la souffrance et la cruauté envers tous les animaux

C’est par la compassion envers l’autre que nous pourrons en finir avec la souffrance, la cruauté et l’inutile mise à mort des animaux non humains.

Tous les animaux, comme nous, ont droit à une vie pleine et entière afin de pouvoir s’épanouir comme il se doit.

Développer son empathie pour l’autre est le meilleur moyen de trouver la paix en soi et de résonner harmonieusement avec l’Univers tout entier.

_____

2 – Le réchauffement climatique

On ne peut plus le nier. Les chambardements climatiques sont bels et bien réels et ne font que s’amplifier dans le temps.

Malgré le fait que ceux-ci s’intègrent dans un cycle d’ordre macrocosmique, il est possible d’en tempérer la sévérité.

Tout d’abord, la pratique du véganisme est l’unique solution pouvant stopper la déforestation effrénée causée par l’élevage animal destiné à l’alimentation humaine.

La forêt joue un rôle primordial quant à réguler le climat, gérer l’eau, produire de l’oxygène, abriter un nombre infini d’espèces végétales et animales essentielles à la biodiversité et sans contredit demeure un lieu par excellence pour qui veut faire le point avec soi-même.

C’est pour cette raison que ce mode de vie propose l’établissement de forêts nourricières structurées selon les paramètres de la diversiculture.

La mise en place de ce nouveau mode agricultural à échelle humaine est plus que bénéfique afin d’améliorer les conditions environnementales.

Redonnant vie aux terres dévitalisées par la monoculture industrialisée, la forêt nourricière peut nourrir toute la population adéquatement et équitablement par une alimentation riche et variée, garante d’une santé rayonnante pour tous.

Combinée aux cultures rotatives en champs sans labours et à la pratique du jardinage comestible dans le cadre de l’agriculture urbaine, la multiplication de forêts nourricières assurera la présence sans cesse croissante de végétal diversifié partout dans notre environnement.

Cet ensemble agricultural constitue la véritable clé de voûte qui, tout à la fois, nous permettra d’éviter la sixième extinction de masse aujourd’hui tant redoutée tout en nous permettant de combler nos besoins alimentaires et de maintenir à jamais nos sols pérennes qui ne pourront que se bonifier avec le temps.

Qui dit mieux ?

_____

3 – La faim dans le monde

Il faut 10 kilos de protéines végétales et 15 fois plus d’eau pour produire un seul kilo de protéines animales.

En d’autres termes, le véganisme est la seule voie possible pouvant nourrir et abreuver adéquatement 10 fois plus de personnes.

La faim et la soif n’ont donc aucune raisons d’exister. En ouvrant notre cœur à la compassion envers tous les êtres vivants sur la terre, nous délivrerons du même coup l’humanité affligée par le fléau de la faim et la soif.

Ceci, une bonne fois pour toute.

_____

4 – La maladie généralisée

Saviez-vous qu’au Canada la proportion budgétaire réservée à la santé occupe plus de la moitié de son budget national ?

Parallèlement et c’est un fait désormais scientifiquement reconnu : plus nous végétalisons notre alimentation, plus l’organisme rayonne de santé.

En se nourrissant progressivement de plus en plus de végétal qui s’offre par nature, sachant que le végétal se trouve naturellement gorgé de nutriments essentiels à une santé optimale, ce mode alimentaire végane fera disparaître progressivement la maladie pour faire place éventuellement à une santé sans failles.

L’énergie humaine et l’argent destinés au traitement de la maladie pourront alors être progressivement redirigés vers d’autres secteurs tels l’éducation véritable, cohérente et conséquente, la culture, le loisir et l’aplanissement graduel des inégalités sociales.

_____

5 – L’extinction progressive des espèces menacées

Convertir les prairies actuellement destinées à l’élevage afin d’y établir des forêts nourricières strictement véganes.

S’opposer rigoureusement à la chasse et à la pêche.

Emménager des cimetières vegan. Où nos corps nourriront des forêts grouillantes de vie. Juste retour des choses et l’art de boucler la boucle.

Réintroduire les espèces animales/végétales menacées/vulnérables dans les forêts naturelles existantes participera à rétablir « le grand cercle de la vie » qui a été, jusqu’à ce jour, dangereusement entamé.

De cette façon, nous stimulerons la biodiversité vers sa complétude la plus totale. C’est donc en prenant la décision, aujourd’hui, ici et maintenant, de végétaliser notre mode de vie que le début d’une ère nouvelle s’amorce véritablement.

Ferez-vous partie de cette aventure ? Sachant que plus nous serons de fous, plus le plaisir d’être sera grand. Alors, qu’attendons-nous ?